02 98 30 75 27

Plantes invasives

-A A +A

Un constat !

Balsamine de l’Himalaya, Renouée du Japon… Ces plantes invasives, initialement implantées par l’homme dans les jardins, ont une fâcheuse tendance à s’installer en milieux naturels et à se développer au détriment de la flore et de la faune locale. Au bord des cours d’eau, leur invasion est liée au courant de la rivière qui dissémine les graines et autres semences sur les berges.

 

Bien qu’esthétiquement belles, ces plantes ne sont pas sans incidences sur ces milieux fragiles :

  • Perte de biodiversité (concurrence avec la flore locale et donc la faune associée)
  • Déstabilisation des berges (systèmes racinaires absents en hiver, ombrage important sous les plantes)
Mais attention, une gestion inadaptée de ces plantes peut avoir l’effet inverse et provoquer une propagation décuplée…

 

Que faire ?

Alors qu’il faut plutôt arracher ou débroussailler la Balsamine à la fin juin/début juillet avant le départ en graine de la plante, il faut absolument éviter de débroussailler ou de broyer la Renouée qui se multipliera l’année suivante par la reprise directe de débris.

Chaque plante a sa gestion (télécharger les fiches en cliquant sur les images) :

2 rte Pen Ar Guear
29260 KERNILIS

Tél. 02 98 30 75 27
Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30