02 98 30 75 27

Rôle du bocage

-A A +A

Le bocage un atout pour nos territoires :

Le bocage regroupe plusieurs éléments d’un paysage agricole. Il est composé de haies, de talus, de vergers, d’arbres solitaires et de bois ou de forêts. Ces éléments entourent les parcelles de façon plus ou moins irrégulière.

Son rôle sur la ressource en eau et les sols :

  • limite le ruissellement,
  • réduit l’intensité des crues,
  • évite la dérive des produits phytosanitaires et des contaminations,
  • maintient les berges.

Jusqu’à 7 m3 d’eau de pluie peuvent être stockés sous un mètre de haie

Plus des 2/3 des particules d’un sol peuvent être maintenus dans les parcelles.

 

Son rôle pour les activités agricoles :

forme un brise-vent et un microclimat

Pour qu’un brise-vent soit efficace, il faut privilégier une haie d’arbres et d’arbustes semi-perméable.

 

Accueille une biodiversité favorable aux cultures

 

Enrichi le sol et le stabilise

Grace à des apports en carbone réguliers par la végétation pérenne des haies, d’une activité
biologique plus importante dans les sols en lisière de celles-ci et par la stabilisation des sols, les
haies ont des effets sur la disponibilité en matière organique. En effet, un sol à proximité
d’une haie sera globalement plus riche et plus profond qu’une parcelle cultivée éloignée des haies.

 

Constitue un complément de production (fonction agroforestière)

Suivant les gestions et l’implantation des haies, elles peuvent constituer une réelle plus-value économique par la production de bois (énergie, œuvre), de paillage (pour les espaces verts ou en litière) et par la production de certains fruits. Une gestion durable des haies bocagères peut permettre de compenser les coûts de la gestion par une production complémentaire. Ainsi, à l’échelle nationale, plusieurs filières de valorisation de bois-bocage-énergie se mettent en place sur différents territoires

+ En savoir plus

 

Sa fonction pour la biodiversité

Forme une trame de circulation des espèces et constitue un habitat unique

Le bocage abrite un large nombre d’espèces (à la fois sylvicole et des espèces de milieu ouvert), en raison d’une grande diversité d’habitats. Plus le maillage bocager sera diversifié et connecté plus la biodiversité sera riche. A titre d’exemple, en Bretagne, on relève 100 couples d’oiseaux pour 10 ha dans le bocage contre 70 pour 10 ha dans la lande et 50 couples pour 10 ha dans la forêt. De même, aux pieds des haies bretonnes on dénombre près de 600 espèces végétales spontanées différentes.

 

Son lien avec le patrimoine local

Compose le paysage rural du secteur

Les haies et les talus forment un paysage original qu’il est important de conserver. Il constitue un héritage collectif comme en témoignent de nombreux noms de quartiers faisant référence au bocage. C’est une véritable spécificité paysagère de notre territoire ayant une valeur touristique, historique et de loisirs (randonnée, chasse …). Il y a également une valeur culturelle. En effet, le bocage peut prendre différentes formes suivant les usages actuels ou passés comme les arbres en têtard qui ponctuent les paysages. Les haies permettent également d’intégrer des bâtiments dans un contexte paysager avoisinant.

Son intérêt pour les futures générations

Le bocage et le changement climatique

Les haies bocagères interviennent à plusieurs titres dans le contexte de changement climatique : celles-ci stockent du carbone dans le sol et par la croissance des arbres. A titre d’exemple, 1 km de haie stocke environ 200 tonnes de carbone en 30 ans. De plus les haies contribuent à réduire les effets d’îlot de chaleur durant les périodes les plus chaudes. Le projet Carbocage valorise cette démarche de stockage de carbone et de gestion adaptée.

+ En savoir plus

2 rte Pen Ar Guear
29260 KERNILIS

Tél. 02 98 30 75 27
Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30