Dossier MAEc, toutes les infos

L’objectif de ces MAEC est d’accompagner les évolutions environnementales des systèmes d’élevage et/ou des pratiques agricoles afin d’être plus résilient face aux changements climatiques. Ainsi, le Syndicat des Eaux du Bas-Léon, dans le cadre du programme d’actions du SAGE du Bas-Léon, a répondu à l’appel à projet de la DRAAF Bretagne en retenant les MAEC les plus adaptées au territoire. Ce travail se fait en étroite collaboration avec les 3 communautés de communes du territoire du Bas-Léon (Pays d’Iroise, Pays des Abers et Lesneven Côte des Légendes) et avec les gestionnaires des zones Natura 2000 de Guissény et de Langazel.

Il y a plusieurs MAEC Système ouvertes sur le territoire :

  • MAEC EAU, qui s’adresse essentiellement aux éleveurs de porcs et légumiers (moins de 10 UGB) : l’agriculteur s’engage à diminuer les quantités de produits phytosanitaires utilisés, à couvrir la majeure partie des parcelles toute l’année,
  • MAEC HERBIVORE, qui s’adresse majoritairement aux éleveurs laitiers : l’agriculteur s’engage à maintenir, voire développer, la surface de prairies par rapport à la culture du maïs, à être vigilant sur l’utilisation des pesticides,
  • MAEC SOL : l’agriculteur s’engage à préserver ses sols par semis direct, couverture permanente, à préserver également les infrastructures agro-écologiques (haies, jachères, bandes enherbées…)

La MAEC BIODIVERSITE est localisée, c’est-à-dire qu’elle concerne des milieux spécifiques éventuellement présents sur l’exploitation : roselières, prairies permanentes ou temporaires, milieux humides, haies (…). Les engagements concernent la non-utilisation de produits phytosanitaires, une fertilisation réduite et des pratiques respectueuses afin de maintenir les milieux.

Pour en savoir plus