02 98 30 75 27

L’eau brute

-A A +A

Des analyses très fréquentes réalisées à la prise d’eau

L’Agence Régionale de la Santé (ARS) contrôle la qualité de l’eau brute à la prise d’eau (donc avant le traitement en usine) de façon bimensuelle ou mensuelle selon les paramètres analysés.

SUEZ mesure quotidiennement une série de paramètres (dont les nitrates) avant l’entrée de l’eau dans l’usine de traitement.

Le Syndicat réalise quant à lui un suivi hebdomadaire du COT (carbone organique total).

Une concentration en nitrates dans l’eau brute à la baisse

Le suivi de l’ARS est le suivi officiel pris en compte. En 2018, la concentration moyenne en nitrates se situait à 31,4mg/l avec un maximum à 38 mg/l. 

L’objectif de qualité de l’eau brute, fixé par l’Europe, est d’atteindre une concentration en nitrates inférieure à 50mg/l (donc avant traitement à l’usine). Grâce à l’implication des acteurs locaux et à la mise en place de programmes d’accompagnement successifs depuis les années 2000, notamment sur le bassin versant de l’Aber Wrac’h, cet objectif est atteint depuis 2012.

Pour en savoir plus 

 

Les teneurs en nitrates en baisse sur tous les captages du Bas-Léon

Évolution des concentrations en nitrates dans les captages en activité (moyenne pondérée aux volumes) et à la prise d'eau du Syndicat à Baniguel de 1992 à 2018

Des analyses dans les cours d’eau du bassin versant

Des prélèvements hebdomadaires sont réalisés par le Syndicat en amont de la prise d’eau dans les cours d’eau : les paramètres suivis et étudiés sont les nitrates (4 points de prélèvements) et le phosphore total (1 point).

En ce qui concerne l’analyse des pesticides, les prélèvements sont réalisés mensuellement au Mingant à Lanarvily lors de périodes dites « à risques » après 10 mm de pluie. En effet, une forte pluviométrie entraine un ruissellement important et donc un risque accru d’apport en micropolluants dans la rivière. Une soixantaine de molécules sont alors recherchées. Le glyphosate et l’AMPA sont des molécules détectées quasi-systématiquement entre mai et octobre après pluie, le plus souvent au-delà des 0,1 µg/l. Les plus grosses concentrations sont souvent observées en été et au début d’automne et correspondent à des usages identifiés : traitements réalisés après céréales, dans les cimetières avant la Toussaint, dans les jardins et potagers.

Au niveau de la bactériologie (E.coli), ce sont 20 points de suivis qui sont répartis sur le bassin versant. En 2018, 7 campagnes de prélèvement ont été réalisées après pluie.

 

RAPPEL REGLEMENTAIRE PESTICIDES

Dans l’eau brute destinée à l’alimentation en eau potable :

  • Maximum 2 µg/l par molécule détectée
  • Maximum 5 µg/l pour l’ensemble des molécules détectées

Dans l’eau distribuée pour l’alimentation en eau potable :

  • Maximum 0,1 µg/l par molécule
  • Maximum 0,5 µg/l pour l’ensemble des molécules

Objectif plus ambitieux fixé dans le contrat de bassin versant :

  • Respecter les normes «eau distribuée» dans l’eau brute

 

consultez la lettre QualitÉ de l'eau PAR ICI

 

 

2 rte Pen Ar Guear
29260 KERNILIS

Tél. 02 98 30 75 27
Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30