02 98 30 75 27

La production du Syndicat

-A A +A

La production du Syndicat

L’usine de Kerlouron à Kernilis permet de traiter l’eau prélevée dans l’Aber Wrac’h : avec 90 000 habitants desservis, répartis sur 36 communes, et environ 3 300 000 m3 distribués par an, c’est un élément majeur dans l’alimentation en eau potable du Bas-Léon et plus largement du Pays de Brest (interconnexion avec l’usine de Pont Ar Bled à Plouédern), d’autant plus que, depuis plusieurs années, le taux de nitrates dans l’eau avant même le traitement en usine est très largement à la baisse (moyenne de 31,4 mg/l en 2018). Construite en 1974, l’usine a fait l’objet de plusieurs périodes de travaux avec notamment la mise en place de l’unité de dénitratation en 1988. Le réseau de canalisation s’était entre-temps étendu afin de faire face aux besoins croissants en eau des collectivités du territoire.

  • 12 000 m3/j peuvent être prélevés dans la rivière.
  • L’eau produite à l’usine est transportée jusqu’aux points de livraison, dont 30 réservoirs.
  • Elle constitue l’unique ressource en eau potable pour 14 d’entre eux, les autres étant également alimentés par des captages d’eau souterraine, ou recevant de l’eau de Brest Métropole.
  • Les collectivités disposant de ressources propres, souvent insuffisantes, complètent avec l’eau du Syndicat : le mélange se fait alors au niveau du château d’eau. Cette dilution permet également d’assurer une meilleure qualité de l’eau distribuée, l’eau provenant de l’usine de Kernilis faisant l’objet d’une dénitratation. La qualité des eaux des captages communaux s’étant largement améliorée ces dernières années, ce traitement spécifique, en service depuis 1988, est moins sollicité depuis 2019, et à termes sera arrêté, tout en garantissant largement le respect de la réglementation sur les eaux distribuées.
  • Le Syndicat assure ainsi 60% de la production d’eau nécessaire au territoire qu’il dessert.

Le Syndicat des Eaux délègue à SUEZ (2017-2028) par un contrat de DSP (Délégation de Service Public) la gestion de l’usine et du réseau de transport dans son fonctionnement au quotidien.

 

Focus Usine

L'usine de Kerlouron a évolué et s'est modernisée depuis le début de sa construction en 1974. D’une capacité nominale de traitement de 250 m3/h à sa création, elle est passée à 500 m3/h en 1985, pour atteindre les 600m3/h avec les récents travaux. Côté traitement, la filière de dénitratation sur résines  a été ajoutée en 1988.

Par la suite,  la supervision et la télégestion de l'usine ont été installées.

En 1996, une interconnexion a été réalisée entre l’usine de Pont Ar Bled et celle de Kerlouron afin de sécuriser les 2 usines et leurs territoires respectifs.

De 2007 à 2009, la filière de traitement de l'eau a bénéficié d’une nouvelle tranche de travaux pour améliorer ses performances. Puis, de 2017 à début 2019, le Syndicat a procédé à des travaux de mise à niveau de la filière de traitement des eaux (notamment vis-à-vis de la matière organique, de la turbidité, des pesticides). L’ensemble des installations a également été modernisé.

Le coût global de l’opération avoisine les 4 millions d’euros, avec des subventions attendues de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et du Conseil Départemental du Finistère.

La filière de traitement de l’eau

  • Pompage de l’eau brute dans la rivière
  • Reminéralisation pour réduire l’agressivité de l’eau (en particulier éviter la corrosion des canalisations)
  • Coagulation/floculation/flottation : éliminer la terre, les matières organiques et les microalgues.Le principe consiste à faire épaissir des particules en suspension, les agglomérer et les faire remonter à la surface pour ensuite les éliminer
  • Elimination des matières organiques et des pesticides sur charbon actif
  • Dénitratation pour réduire les nitrates, elle fonctionne sur le principe d’échange d’ions.
  • Désinfection pour éliminer les micro-organismes pathogènes et maintenir un résiduel de chlore actif dans l’eau traitée afin d’éviter les phénomènes de reviviscence bactérienne et la dégradation de la qualité de l’eau qui en résulterait
  • Stockage et acheminement vers les réservoirs des adhérents. La demande varie en fonction des périodes de la journée et des saisons. Le délégataire coordonne le remplissage des 30 réservoirs grâce à un système de télégestion.

Sources : IRH

2 rte Pen Ar Guear
29260 KERNILIS

Tél. 02 98 30 75 27
Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30