02 98 30 75 27

Inauguration de l'usine d'eau potable après travaux

-A A +A

L’usine d’eau potable de Kernilis et le territoire du Bas Léon bénéficient des procédés techniques les plus en pointe en matière de traitement de l'eau. le procédé « multi-barrières » répond aux enjeux du territoire et à l’ambition du Syndicat des Eaux du Bas Léon d’assurer la sécurité de l’approvisionnement en eau potable de ses membres, tout en veillant à la gestion et à la préservation des ressources. Elle a été inuagurée par Pascal LELARGE, Préfet du FinisTère, vendredi 11 octobre.

 

Une technologie de pointe, au service du territoire

Depuis sa construction en 1974, l’usine de production d’eau potable de Kernilis n’a cessé de se moderniser, pour répondre à l’évolution des enjeux du territoire.

D’une capacité de traitement de 250 m3 par heure à sa création, elle atteint aujourd’hui une capacité de 600 m3 par heure. 

L’usine constitue un élément majeur dans l’alimentation en eau potable du Bas-Léon, et plus largement du Pays de Brest. Elle dessert 90 000 habitants, répartis sur 36 communes et fournit environ 3 300 000 m3 d’eau par an.

En 2017, Le Syndicat des Eaux du Bas-Léon a confié des travaux à un groupement d’entreprises pour améliorer la qualité de l’eau produite au meilleur coût, dans les conditions de fiabilité optimales, de performance et de sécurité d’exploitation. Ces travaux ont duré 2 ans.

SUEZ a ainsi proposé une solution innovante, globale et cohérente, intégrée au cœur d’une usine en fonctionnement, tout en assurant une continuité de service pour les usagers.

Fonctionnement de l'usine 

L’eau brute est prélevée à proximité de l’usine, dans les étangs de l’Aber Wrac’h au lieu-dit Baniguel. La station de pompage permet de prélever jusqu’à 600 m3 par heure, soit 11% de plus qu’avant les travaux. Pour rendre cette eau brute potable, le traitement se compose de plusieurs étapes, chacune dédoublées pour garantir sécurité et fiabilité de production.

La première étape : la clarification

Une fois l’eau pompée et acheminée à l’usine, elle subit une première étape consistant à éliminer toutes les matières en suspension, les matières organiques ou les algues qui pourraient être présentes dans l’eau. Cette étape s’effectue par flottation rapide, grâce à l’Aquadaf : de l’air est injecté sous forme de fines bulles pour créer une émulsion avec les substances indésirables présentes dans les eaux brutes. Les boues ainsi formées, plus légères que l’eau, flottent naturellement et sont récupérées à la surface.

La deuxième étape : l’affinage

Pour cette étape d’affinage, SUEZ a modifié les décanteurs lamellaires existants pour les transformer en réacteurs, appelés Pulsazur : l’eau traverse un lit de charbon actif en poudre, maintenu en suspension grâce à des pulsations. Les substances indésirables (matières organiques résiduelles, pesticides, micro-polluants …) sont éliminées par adsorption. Le charbon actif est extrêmement poreux et fonctionne comme une éponge en piégeant les molécules.

La troisième étape : la filtration

Après avoir été affinée, l’eau peut maintenant être filtrée, grâce à un filtre : le Carbazur®. Il est destiné à retenir les matières organiques et micropolluants, mais aussi les matières en suspension résiduelles, présentes dans l’eau à traiter, grâce à une épaisse couche de charbon actif en grains.

Etape finale : la désinfection

Une fois filtrée, l’eau subit une dénitratation, puis est désinfectée à la javel, pour garantir une eau de très bonne qualité sanitaire. L’eau est alors transportée vers les 30 réservoirs du territoire du Syndicat des Eaux du Bas Léon.

 

 

2 rte Pen Ar Guear
29260 KERNILIS

Tél. 02 98 30 75 27
Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30